Prix du livre Elsa Goveia

L’ACH félicite Vincent Brown, le lauréat du prix littéraire Elsa Goveia 2021!

L’association des historiens des Caraïbes (AHC) a le plaisir d’annoncer que le lauréat du prix littéraire Elsa Goveia 2021, prix d’excellence dans le domaine de l’histoire des Caraïbes, est Vincent Brown avec son dernier livre intitulé  » Tacky’s Revolt, The Story of an Atlantic Slave War « , (Harvard University Press, 2020).

Après avoir reçu 42 candidatures pour le prix Elsa Goveia 2021, le comité, composé de Randy Browne (président), Chelsea Schields et Dannelle Gutarra Cordero, a été unanime. La décision a été annoncée lors de la conférence annuelle de l’ACH (du 6 au 11 juin 2021). La Société d’histoire de la Guadeloupe a gracieusement accueilli cette conférence en ligne.  Le prix porte le nom de la célèbre historienne caribéenne Elsa Goveia (1925-80).

L’extrait suivant a été lu lors de notre assemblée générale annuelle (AGM), le 11 juin :

Tacky’s Revolt est une interprétation révolutionnaire de la rébellion jamaïcaine éponyme de 1760-61 et une contribution marquante à l’histoire des Caraïbes.  De l’esclavage jamaïcain à l’impérialisme britannique, de la guerre en Afrique de l’Ouest au commerce transatlantique des esclaves, Brown propose une histoire militaire véritablement diasporique.  Il soutient de manière convaincante que nous devrions considérer Tacky’s Revolt, ainsi que les nombreuses rébellions qui l’ont précédée et suivie, de la même manière que ses participants, c’est-à-dire comme des actes de guerre dans lesquels des protagonistes africains se sont enrôlés en tant que rebelles.  En se concentrant sur ces mêmes rebelles et leurs expériences antérieures en Afrique de l’Ouest, particulièrement en tant que soldats, Brown recadre une rébellion communément considérée comme l’épisode jamaïcain de la guerre de Sept Ans, en un nouveau cycle de guerres, commencé sur la Côte-de-l’Or d’Afrique, prenant de nouvelles dimensions dans le contexte de l’esclavage racialisé des Caraïbes.  Tout au long du livre, Brown passe habilement d’une échelle d’analyse à l’autre, équilibrant des histoires intimes – telle que celle du chef rebelle Apongo – avec la compréhension sophistiquée des dynamiques impériales et transatlantiques.  Pourtant, même si Brown nous raconte une histoire transatlantique avant tout, nous menant des politiques de la Côte-de-l’Or aux navires britanniques traversant l’Atlantique, Tacky’s Revolt reste fermement ancré en Jamaïque.  La connaissance approfondie et la sensibilité de Brown à la topographie de l’île – illustrée par des dizaines de cartes soigneusement construites – lui permettent de montrer comment l’environnement physique de la Jamaïque a façonné les tactiques et l’imaginaire politique des rebelles et de leurs adversaires.  Tacky’s Revolt est un récit animé et captivant, minutieusement documenté et magnifiquement écrit. L’histoire de l’une des rebellions les plus marquantes de l’histoire des Caraïbes.  Ce récit de lutte, de guerre contre l’esclavage racialisé et la terreur, traverse les continents, les empires et les générations.

En plus du prix décerné à Vincent Brown, le comité a recommandé deux autres livres pour une mention spéciale : Caree Banton,  » More Auspicious Shores: Barbadian Migration to Liberia, Blackness and the Making of an African Republic « , (Cambridge University Press, 2019) et Sharika Crawford,  » The Last Turtlemen of the Caribbean: Waterscapes of Labor, Conservation and Boundary Making « , (UNC Press, 2020).

Pour plus d’informations sur la publication gagnante, veuillez consulter :

https://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780674737570

Le Prix du livre Elsa Goveia est décerné tous les deux ans et invitera les nominations pour le Prix du livre 2021 après la Conférence 2020. Pour plus d’informations sur les conditions d’admissibilité et les directives de soumission, veuillez contacter le secrétaire-trésorier à achsecretary@gmail.com.